Nos Vins

Les vins de Marcel Amance sont le fruit d'une sélection rigoureuse de Vigneron et de raisins.

La majeure partie des vins rouges Marcel Amance est vieillie dans les caves souterraines séculaires du Maison du le Jet d'Eau, à Santenay. Construite en 1838, cette propriété est situé sur la place principale du Village, endroit régulièrement utilisé pour des réunions politiques.

Clos de Vougeot Grand Cru

Clos de Vougeot Grand Cru

Ce vin est issu de l’appellation Clos de Vougeot, célèbre grand cru du vignoble de la Côte de Nuits de réputation internationale. Le Clos de Vougeot a été fondé au 12ème siècle par les moines de l'abbaye de Cîteaux qui en conservera la propriété jusqu'en 1789. D'un seul tenant sur 50 hectares (l’appellation grand cru la plus vaste de la Bourgogne), partagé entre plus de 80 propriétaires,  il demeure ceint des murs qui l'entouraient il y a 5 siècles. Dans le style Renaissance, le Château du Clos de Vougeot est un monument historique d’exception dont l’actuel propriétaire est la Confrérie des Chevaliers de Tastevin.

En savoir plus sur le Clos de Vougeot Grand Cru »

Nuits-Saint-Georges

Nuits-Saint-Georges

Ce vin est issu de l’appellation village de Nuits-Saint-Georges.  Situé le plus au sud du vignoble de la Côte de Nuits, l'AOC Nuits-Saint-Georges s'étend sur 2 communes: Nuits-Saint-Georges et Prémeaux-Prissey. La ville de Nuits-Saint-Georges est depuis des siècles une active cité du vin. En 1892, Nuits devient Nuits-Saint-Georges, du nom de son cru le plus ancien, constitué aux alentours de l'an 1000.

En savoir plus sur le Nuits-Saint-Georges »

Chablis

Chablis

Situé à 150 km au sud-est de Paris, Chablis est le plus septentrional des vignobles de la Bourgogne. Il est d’ailleurs plus proche de la Champagne que du reste de la Bourgogne. Environ 5 000 hectares plantés 100% en Chardonnay sont répartis autour du village de Chablis de part et d’autre d’une petite rivière appelé le Serein. Les moines cisterciens de Pontigny ont planté ici la vigne dès le XIIème siècle.

En savoir plus sur le Chablis »

Bourgogne Pinot Noir

Bourgogne Pinot Noir

Connu sous ce nom depuis le 14ème siècle, cette variété de raisin est à l'origine des plus grands vins de Bourgogne. Difficile à travailler, capricieux et fortement sensible aux conditions climatiques, le Pinot noir produit une large variété de saveurs et des arômes au travers une vaste gamme de terroirs.

En savoir plus sur le Bourgogne Pinot Noir »

Bourgogne Chardonnay

Bourgogne Chardonnay

Bourgogne Chardonnay classique.

Ce cépage peut etre tres polyvalent et s'exprime de maniere differente selon les terroirs : Fruité ou minéral, onctueux, crémeux ou frais et vif, puissant ou doux.

Ce cépage est l'un des plus connus et reconnu dans le monde !

 

En savoir plus sur le Bourgogne Chardonnay »

Hospices de Beaune Beaune 1er Cru les Dames hospitalieres

Hospices de Beaune Beaune 1er Cru les Dames hospitalieres

1443 Nicolas Rolin, Chancelier du Duc de bourgogne, Philippe le Bon, et son épouse Guigone de Salin créé l’Hôtel-Dieu. Institution charitable, l’hôpital accueille son premier patient en 1452 et sera utilisé jusqu’en 1971. Depuis, l’hôpital a été transféré dans un endroit plus moderne, par contre la maison de retraite y demeure encore.

Grâce aux dons et héritages des riches seigneurs bourguignons, les hospices de Beaune sont, depuis 1471, propriétaires d’un domaine viticole. Il est composé de plusieurs parcelles en Premier Cru et en Grand cru sur les côtes de Beaune et les Côtes de Nuits. Il forme 60 ha au total.

Sous la forme d’enchères traditionnelle de charité « à la bougie », les 41 cuvées de Prestige sont mise en vente chaque année depuis 1794, le 3eme dimanche de Novembre.

Le résultat des ventes est depuis cinq siècles consacré entièrement au fonctionnement des anciens hospices et des nouvelles institutions hospitalières. Cette vente est considérée comme la plus célèbre du monde et fait traditionnellement office de baromètre international du marché des vins haut de gamme.

 

En savoir plus sur le Hospices de Beaune Beaune 1er Cru les Dames hospitalieres »